HTML and CSS Reference HTML and CSS Reference

«

nov 07

Gardons un œil sur les tortues du Fenua

La fibropapillomatose (FP) est une maladie de peau qui touche les tortues marines. Depuis sa découverte, cette maladie est devenue une réelle menace pour toutes les tortues marines, quelle que soit leur espèce, car sa prévalence et sa répartition péritropicale et tropicale n’ont cessé de croître depuis les années 1980. Mais il semblerait,  toutefois,  que la fibropapillomatose soit plus présente chez les tortues vertes (Chelonia mydas). Autrefois considérée comme rare, cette maladie est devenue commune dans plusieurs régions. Des prélèvements récents provenant des îles hawaïennes montrent que plus de 90 % des tortues vertes de cette zone présentent les symptômes de la maladie. Il est probable que cette augmentation  soit  due aux pollutions générées par les activités humaines.

Les Symptômes :

Certaines tortues peuvent avoir de multiples tumeurs massives qui affectent leur capacité à nager ou à manger, conduisant ainsi à une mort lente. Tandis que d’autres peuvent avoir des tumeurs minimales avec peu ou pas d’effet observable sur la durée de vie de l’animal. . Les tumeurs cutanées peuvent également être un foyer de développement pour de nombreuses bactéries

Capture d’écran 2014-10-23 à 11.36.00

Parce que les tortues marines sont en grande partie hors de notre vue et difficiles d’accès, cette maladie reste peu étudiée. Les raisons de son apparition, sa répartition géographique et les facteurs d’aggravation de la maladie restent vagues. Il est donc essentiel de consacrer plus de ressources à l’étude et la gestion de cette maladie.

Les premières recherches suggèrent que ce virus pourrait être associé à des vers plats, ou schistosomes, qui vivent dans le système circulatoire de la tortue.

La fibropapillomatose n’est pas transmissible à l’homme mais semble très infectieuse pour les autres tortues. Depuis son apparition au cours des années 1980, la fibropapillomatose reste une des préoccupations majeures des chercheurs en biologie marine pour la protection des tortues marines.

 

Et en Polynésie ?

A ce jour, aucun cas n’a été répertorié en Polynésie française. Il n’est cependant pas exclus que des tortues atteintes de la fibropapillomatose puissent être présentes dans les eaux polynésiennes. L’association Te mana o te moana, en charge de la Clinique des tortues de Moorea et de l’Observatoire des tortues marines en Polynésie,  encourage à signaler toute observation de tortue marine présentant les symptômes de cette maladie.

 

 

Contact

Association Te mana o te moana

www.temanaotemoana.org

http://observatoirepolynesie.org/tortues/

Mail : matthieu.temana@gmail.com

Tel : 87 715 344

Laisser un commentaire