HTML and CSS Reference HTML and CSS Reference

«

»

Juin 14

Une fouille archéologique surprenante

En effectuant des fouilles au cœur de la Vallée des baleines, en Egypte, des archéologues russes ont découvert les restes d’un cétacé préhistorique à l’intérieur d’un autre. Selon leurs analyses, les deux organismes auraient ensuite été mangés par un requin.  Les paléontologues le surnomme la « Vallée des baleines ». Ouadi Al-Hitan est un site désertique qui se trouve à 150 kilomètres du Caire, en Egypte. Il était autrefois recouvert d’un immense océan et abrite désormais les restes fossilisés de spécimens incroyables. Dernièrement, des chercheurs russes ont annoncé une découverte pour le moins étonnante. Leurs fouilles ont mis en évidence les ossements de deux organismes différents imbriqués les uns dans les autres. Selon leurs analyses, il s’agirait d’une baleine mangée par une autre plus imposante. Les deux auraient ensuite été dévorées par un immense requin archaïque, un peu à la manière de « poupées russes » préhistoriques. Les restes des baleines ont été datés à près de 40 millions d’années. Les spécimens appartiennent tous les deux au genre des Basilosaurus, un redoutable cétacé carnivore pouvant atteindre jusqu’à 18 mètres de long.

290px-Basilosaurus1DB

 

Selon toute vraisemblance, le petit Basilosaurus aurait finit dans l’estomac du plus grand. Mais les chercheurs n’ont pour le moment pas totalement exclu la possibilité qu’il s’agisse d’un fœtus, les deux hypothèses étant plausibles. Le Basilosaurus avait en effet des habitudes alimentaires assez inhabituelles. A l’instar des orques actuels, ce prédateur féroce pouvait manger n’importe quoi y compris d’autres cétacés. Aussi, il n’est pas trop étonnant qu’il puisse avoir fait preuve de cannibalisme. Par ailleurs, des dents de requins ont été retrouvées à proximité des restes de deux baleines. Les paléontologues suggèrent qu’elles pourraient appartenir à une espèce prédatrice qui a littéralement dévoré le grand Basilosaurus et le petit qu’il contenait.

La Vallée des baleines a été découverte en 1902. Le site est depuis classé au patrimoine mondial de l’Unesco. A ce jour, dix espèces de baleines préhistoriques ont été identifiées. La plupart appartiennent à l’ordre des archaeoceti, des mammifères marins aujourd’hui éteints. « Ces fossiles représentent l’une des étapes les importantes de l’évolution : les débuts de la baleine en tant que mammifère marin après avoir été mammifère terrestre » peut-on lire sur le site de l’UNESCO. Mais c’est la première fois que des restes complets de Basilosaurus sont découverts.

Source

Laisser un commentaire